Il y a une chose que vous n’apprendrez jamais sur les bancs de l’école. C’est que votre objectif principal dans la vie (que vous en ayez conscience ou non) est d’optimiser votre bien-être, et que ce dernier découle principalement de votre état d’esprit.

Pour vous sentir bien dans votre peau, bien dans votre vie, vous devez (re)façonner votre manière de voir, penser, et interpréter les choses.

Aucun bon résultat n’est possible sans un état d’esprit approprié. Cette règle est valable quels que soient les domaines de votre vie. Même en obtenant toutes  les conditions et les possessions que la société nous fait désirer – la richesse, la gloire, la villa en bord de plage, la belle bagnole de sport, etc. –  nous ne sommes pas garantis d’être heureux ; loin s’en faut.

Nous pouvons tout à fait entretenir un sentiment d’insatisfaction permanent, parce que nous focalisons uniquement notre attention sur ce que nous n’avons pas (et nous ne pouvons pas tout avoir !) plutôt que sur ce que nous avons déjà.

« Sage est celui qui ne s’afflige pas de ce qu’il ne possède pas, mais se réjouit de ce qu’il possède »

Epictète

Il y a encore quelque temps, je vous aurais dit que prendre un moment dans la journée pour ressentir de la gratitude était inutile. Je pensais qu’il s’agissait d’un autre concept new-age inutile, inventé par des pseudo-gourous de la spiritualité.

Mais, depuis, j’ai fait amende honorable.

Pratiquer la gratitude est bénéfique pour soi-même. Je dirai même plus : toute personne qui prend son bien-être au sérieux devrait consacrer (au moins pour commencer) un moment dans sa journée pour éprouver de la gratitude !

Pratiquer la gratitude : un conseil  très ancien

Tout d’abord, ce n’est pas un concept « new-age ». C’est une recommandation TRÈS ancienne qui a traversé le temps et les civilisations.

On trouve des textes bouddhistes vieux de plus de 3000 ans qui conseillent de pratiquer la gratitude.

« L’homme de peu de valeur ne pratique pas la gratitude, il oublie les bienfaits qu’il reçoit, mais la personne de valeur pratique la gratitude et se souvient des bienfaits qui lui sont accordés. »

(Citation Bouddhiste)

De même, on trouve ce conseil dans les deux majeures religions monothéistes :

« Rendez grâce en toutes choses, car c’est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus-Christ. »

Le Nouveau Testament.

« Nourrissez-vous des bonnes choses qui vous ont été prodiguées et manifestez la gratitude envers Dieu. »

Le Coran

Ce n’est donc pas un simple effet de mode, mais un ancien principe revenu au goût du jour. Et sans doute pas sans raison…

La gratitude à ses raisons que la raison ne doit pas ignorer !

Mais ne parlons pas religion ou spiritualité. Parlons Sciences ! Pour beaucoup, c’est le seul domaine qui arrive à convaincre…

Il a été démontré que prendre l’habitude de ressentir de la gratitude :

  1. Rendait plus optimiste ;
  2. Donnait plus d’énergie ;
  3. Faisait se sentir plus enthousiaste ;
  4. Rendait plus joyeux ;
  5. Contribuait à rester en bonne santé (soit : moins souvent malade) et nous permettait de vivre plus longtemps ;
  6. Rendait plus altruiste, plus généreux et moins envieux des autres.
  7. Fortifiait les liens avec ses proches ;
  8. rendait plus créatif ;
  9. Aidait à être plus résilient pour affronter les diverses tribulations de la vie.

… Et bien d’autres choses encore !

(Études rapportées dans ce livre)

En outre, des études en neurologie ont démontré que chacune de nos émotions avait leur propre circuit neuronal dans le cerveau. Et ces circuits, à l’instar d’un muscle, se développent un peu plus à chaque fois qu’ils sont sollicités.

Autrement dit : plus vous éprouvez le sentiment de gratitude, plus il est facile de le ressentir à nouveau – sans aucun effort conscient.

Que votre gratitude se dirige vers Dieu, l’Univers, des évènements ou des personnes en particulier. Qu’elle passe par la prière, par des affirmations écrites ou prononcée à voix haute, ou par de simples pensées : vous obtiendrez des bénéfices à l’exprimer !

Pratiquer la gratitude purifie littéralement vos mauvais ressentis et les remplace par d’autres, plus positifs.

Je ne suis pas le seul à le dire.

  • La science le dit ;
  • Les religions le disent ;
  • Des personnalités, bien plus spirituellement élevées que moi, l’ont dit – de Confucius à Gandhi, en passant par Epictète et Jesus-Christ.
  • Ceux qui pratiquent la gratitude quotidiennement vous le diront aussi.

Cultiver la gratitude fera une grande différence !

Peut-être pas demain, ni la semaine prochaine ; mais, telle une plante que l’on arrose chaque jour, les bienfaits se feront plus visibles au fur et à mesure que vous cultivez cette habitude.

Vous expérimenterez un meilleur état émotionnel et,  devinez quoi ?, vous vous sentirez plus heureux !

« Le contentement apporte le bonheur, même dans la pauvreté. Le mécontentement apporte la pauvreté, même dans la richesse »

Confusius

Ps – pour aller plus loin : La gratitude : Savoir et oser l’exprimer ; un petit livre rapide et sympa à lire, qui donne quelques exercices pratiques.

2 Commentais

  1. Pingback: Combien de temps faut-il pour écrire un article ? (ou toute autre chose.) - Chris Berman

  2. Romain Demeyer 15 mars 2017 at 19 h 02 min

    « Exprimer la gratitude », c’est un concept que j’avais déjà lu ci et là sous des formes différentes. Il semble effectivement intéressant de relever à quel point certaines personnes qui ont tout semblent pourtant sincèrement malheureuses quand d’autres qui ont beaucoup moins « dégagent » une certaine forme de joie et de bien être. Il faut dire qu’aujourd’hui il n’est pas évident d’être satisfait de notre vie lorsqu’on voit des pubs dans la rue, le métro, à la maison, sur internet et etc…nous sommes sans arrêt tentés par des choses que l’on ne possède pas…pratique sage et intéressante que de se poser quelques minutes chaque jour pour penser à ce qui va bien et à notre confort deux point zéro.

    Reply

Un commentaire fait toujours plaisir !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *